AdobeStock_247512627.jpeg
7
6
La lettre N°17
 

ÉDITORIAL

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Chers administrateurs adhérents et partenaires

 

2021 était turbulente, nous obligeant à innover, oublier nos certitudes et modifier nos habitudes.

La guerre violente en Europe de l’Est,  la menace nucléaire et la rupture des relations économiques  apportent d’autres inquiétudes.

L’augmentation exponentielle y relative du tarif des énergies, donc du coût du transport des marchandises rend les entreprises vulnérables à différents titres. 

La météo caniculaire, les incendies dévastateurs, les pénuries de produits alimentaires, l’augmentation du coût de la vie, celle des taux d’emprunt, les difficultés de recrutement dans quasiment tous les domaines et bien sûr la cybercriminalité qui s’en donne à cœur joie dans cette période de grand trouble sont autant de sujets de risques à prendre en compte dans la gestion au quotidien… et celle à long terme 

 

Aléarisque n’a pas démérité en y portant attention durant ce premier semestre et ce n’est pas fini. 2022, vous le savez déjà, est l’année de nos 10 ans d’existence et nous constatons que nous ne nous étions pas trompés d’objectif. 

En 2012, nous voulions déjà favoriser l’émergence du métier de risk-manager.

Alors persuadés que les titulaires d’un Master 2 en économie dotés de solides connaissances en gestion de risque feraient d’excellents collaborateurs des  métiers de l’assurance, nous avons décidé de soutenir la création d’un diplôme universitaire, devenu Master 2 en 2013.

Nous sommes vraiment ravis de son évolution au plus proche de l’entreprise, notamment depuis la formation en alternance. Nombre de nos étudiants sont devenus experts du risque et la période actuelle leur permet vraiment d’exprimer leurs talents

 

Le jeudi 6 octobre (17h-20h30) nous avons fêté nos 10 ans en mettant justement le risk-management à l’honneur.

Autour d’une table-ronde, 4 risk-managers de belles entreprises régionales expliqueront leur métier au quotidien et leur façon de gérer les risques dans cette période de crises successives.

Les échanges se finiront par un apéritif qui permettra une vraie rencontre entre les intervenants, des experts du risques, nos alumni du master, des tout jeunes diplômés, et la nouvelle

promotion entrée avec leurs professeurs.

 

2023 sera l’année des 10 ans du master Assurance et Gestion de Risque de la Faculté des Sciences Économiques de Strasbourg. Si vous êtes un acteur de la gestion du risque, ou si vous aimez échanger sur les innovations et les nouveaux risques qu’elles génèrent, si vous voulez être informés, n’attendez plus, sollicitez votre adhésion à www.alearisque.org ou via notre déléguée générale.

 

Geoffroy Roederer

Président

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

bandeau 10ans.jpg
.

Aléarisque vient de fêter ses dix ans d'existence.

Vous avez été nombreux à participer à ...

Ci-dessous quelques images de ce moment de travail mais aussi de beaux instants de convivialité autour d'un verre etc

 

Conférence sur « QUEL RISK-management dans ce monde confronté à des crises successives ? 

 

Retours d’expérience et perspectives d’avenir 

 

Compte-rendu publié au Journal des Accidents et des Catastrophes (JAC) n°220 d’octobre 2002 par Éric Desfougères 

Maître de Conférences HDR en Droit à l'UHA

Membre du CERDACC

Le Centre Européen de recherche sur le Risque, le Droit des Accidents Collectifs et des Catastrophes (CERDACC) (www.cerdacc.uha.fr) de l’Université de Haute-Alase,  était convié et  représenté, le 6 octobre 2022, au Centre de l’Aar, à Schiltigheim, pour la célébration du dixième anniversaire de la création d’Aléarisque (https://www.alearisque.org/activités), organisme avec lequel une convention a été conclue en 2015. La manifestation s’ouvrait, fort logiquement, par un mot d’accueil de Geoffroy ROEDERER, le Président de l’association.  Après avoir remémoré la place historique de Strasbourg dans le domaine des assurances, il revenait sur le contexte ayant présidé à la fondation de cet organisme, à partir du groupe ROEDERER, afin de rassembler les compétences autour de l’assurabilité et de l’innovation (notamment à travers les véhicules autonomes ayant fait l’objet de plusieurs interventions et publications en commun) et de rechercher de nouveaux talents. La Professeure Sandrine SPAETER (Unistra), première responsable du Master Assurance et Gestion de Risque (AGR) de la Faculté de Science Economique et de Gestion de Strasbourg, complétait ces propos introductifs en saluant le soutien fort opportun du réseau Aléarisque lors de la création, en 2013, de ce diplôme.  L’interview de Robin THIERRY, diplômé de la deuxième promotion, témoignant de son expérience, illustrait l’apport fondamental, selon lui, des professionnels durant cette formation, plus particulièrement en ce qui concerne les plans de continuité d’activité (PCA). 

 

S’en suivait pendant plus d’une heure une table-ronde sur le Risk-Management confronté à la succession de crises (COVID-19, guerre russo/ukrainienne, pénuries…) fort judicieusement animée et rythmée par Pascal FAVIER, Secrétaire de l’association.  

Cette table ronde réunissait : 

Stéphanie KLEINMANN, Risk-Manager au sein du groupe allemand Hager lequel propose des solutions électriques dans le monde entier et dont le principal site de production est implanté à Obernai (Bas-Rhin) 

Valérie QUINTRAND-ZUCHNER, Directrice Stratégie des Ressources Humaines et des Affaires Juridiques chez Clestra Hauserman, une entreprise de taille intermédiaire (ETI) familiale installée à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) fabricant des cloisons de bureaux et des salles blanches ; 

Christian RITTERBECK et Philippe VOGT, responsables des risques bancaires au Crédit Mutuel – Alliance fédérale. 

Toutes et tous ont été incités à relater la crise la plus symptomatique à laquelle ils ont été confrontés lors de leurs fonctions. Ils l’ont fait par le biais de témoignages fortement empreints du vécu. Ils évoquaient successivement un rappel de produits préventif suite à une erreur humaine avec cellule de crise, une cyber attaque brutale de 47 jours ayant conduit l’entreprise à frôler la liquidation judiciaire ou le premier confinement alors que les agences bancaires devaient rester ouvertes et qu’il y avait une pénurie de masques. Tous ces événements surgis de manière impromptue ayant pour point commun d’avoir causé de profonds traumatismes pour les personnels. 

L’insuffisance des différents systèmes de prévention ou de couverture assurantielle envisageables face à de tels risques était communément dénoncée.

Les intervenants étaient invités à prendre position sur le tout récent accord donné par le Ministère des Finances français au projet de loi du ministre de l’Intérieur, présenté en Conseil des ministres, le 7 septembre 2022, en faveur de la prise en charge des rançons par les assureurs de cyber attaques et l’initiative de plusieurs grandes entreprises européennes dont certaines françaises (Michelin, Airbus, Veolia…) de constituer une mutuelle de cyberassurance. Étaient alors soulignées les difficultés pour identifier les auteurs et celles relatives à l’emploi des sommes versées pouvant par exemple contribuer à financer le terrorisme, suscitant une frilosité des assureurs. 

 Il était procédé à un tour d’horizon de la manière dont les différentes entreprises font face aux risques climatique et énergétique. On pouvait alors constater que ces préoccupations étaient déjà largement présentes au travers des démarches de responsabilité sociale et environnementale (RSE) sous un angle opérationnel et chacun présentait des initiatives concrètes mises en œuvre comme le fait de privilégier des activités décarbonées.

Une relance de l’animateur permettait de rebondir sur l’utilité des plans de continuité d’activité (PCA). Étaient alors incidemment relevés, les dangers d’une dématérialisation à l’extrême (« stratégie 0 papiers ») en cas de cyber attaque bloquant tout accès aux données numérisées ainsi que le manque de moyens financiers et de temps pouvant être alloués à leurs élaboration. 

Cette fort instructive table ronde s’achevait par une interpellation sur la meilleure manière de mener une communication en temps de crise aussi bien vis-à-vis des associés, des clients ou des salariés dans un contexte d’omniprésence des réseaux sociaux, suivie d’un riche débat avec l’assistance où se côtoyaient professionnels et étudiants. 

 

Avant l’opportunité de prolonger ces si fructueux échanges lors d’un cocktail apéritif sponsorisé par la Collectivité européenne d’Alsace (CEA), il revenait à Julien JACOB (UNISTRA), Maître de conférences HDR et actuel responsable du Master 2 Assurances et Gestion de Risque (AGR), le soin de mettre un terme à cette très conviviale rencontre. Après avoir expressément fait références à la qualité des publications du CERDACC dans le domaine du risque, il dissertait sur l’existence, au côté de risques bien connus et identifiés, de risques plus nouveaux et imprévisibles, avec l’exigence toute à la fois de mieux prioriser en amont, de privilégier le dialogue en interne et en aval de prendre les décisions dans la sérénité. Il n’occultait pas le rôle crucial de la recherche des responsabilités qui doit permettre non seulement d’indemniser les victimes dans un cadre de plus en plus incertain, mais également d’établir la causalité pour mettre en place un processus d’apprentissage. Il concluait, avec brio, sur le constat suivant lequel on était en train d’assister en matière de gestion des risques à un passage des experts aux artistes.   

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Vie de l'association

 

Conseil d’Administration du 17 décembre 2021 

 

Texte

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Texte

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Nos conférences du second semestre 2021

Date

Titre

Texte 

                                  

Date

Titre

Texte 

Date

Titre

Texte 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Événements à venir

Titre 

Texte

 

Titre 

Texte

Titre 

Texte

 

Titre 

Texte

Titre 

Texte

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Formation 

 

Le Master Assurance et Gestion des Risques 

https://ecogestion.unistra.fr/master-assurance-risques/

Pour cette année universitaire, nous comptons 12 étudiants en Master 1 et 10 en Master 2.

Le point fort de ce master est son fort pourcentage d’insertion professionnelle après diplomation. 

Des conférences métiers sont proposées aux étudiants pour les aider à choisir une voie, leur ouvrir des portes et leur permettre de bien s’orienter au moment du choix de leur alternance en M2 

 

NB : La faculté des Sciences Economiques et de gestion nous informe que le  DU Risque et Assurance ( Niveau Bac+4) pourra à nouveau être ouvert dès lors qu’un nombre suffisant de candidats en feront la demande. Contactez la déléguée générale sur ce point. 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter sa Déléguée Générale. 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -