jeu. 24 juin | Visio-Conférence

Médecine de précision pour prédire l’évolution de la maladie ...

L’IMS repose sur une structure intégrée composée de 3 pôles collaborant en étroite synergie : Medalis, son pôle de recherche du médicament, Euridis, son école de management de l’innovation du médicament, et Inedis, son pôle de maturation des start-up.
Les inscriptions sont closes
Médecine de précision pour prédire l’évolution de la maladie ...

Heure et lieu

24 juin, 16:30 – 17:45
Visio-Conférence

À propos de l'événement

 Venez découvrir l’Institut du Médicament de l’Université de Strasbourg et échanger avec Sylviane Muller directrice de cet Institut et son équipe. Sylviane Muller faisait également partie des douze scientifiques du Comité Analyse Recherche et Expertise qui ont conseillé le gouvernement durant la crise sanitaire de la Covid-19, reste membre expert représentant le CNRS, sollicitée dans diverses instances, notamment dans le groupe France-Singapour.

La Conférence : 

Par le développement de tests moléculaires, la médecine de précision peut desormais

prédire l’évolution de la maladie et la réponse aux traitements.

Il n'y a jamais eu autant d'options de traitement disponibles. 

En dix ans à peine, les thérapies de précision du cancer sont passées d'une chimiothérapie classique à des traitements beaucoup plus individualisés. Ils sont basés sur les profils moléculaires des patients qui peuvent désormais bénéficier de thérapies ciblées comme les immunothérapies.

  • Cibler des thérapies cancéreuses signifie à la fois toucher précisément la tumeur et le moins possible le tissu sain environnant ; 
  • Atteindre très spécifiquement le type de tumeur qui se développe chez l’individu que l’on cherche à traiter ; 
  • Personnaliser sa thérapie en tentant de prédéterminer les répondeurs à un traitement donné des non-répondeurs et ne pas perdre un temps précieux en médication inefficace, lourde et chère.

Il existe plus de 500 thérapies ciblées (médicaments) basées sur des biomarqueurs en phase de développement avancé pour l'oncologie et les dépenses de médicaments en oncologie devraient passer rien qu’aux États-Unis, pays précurseur dans l’utilisation des thérapies ciblées, de 45 milliards de dollars en 2018 à 90 milliards de dollars en 2022.

Cette augmentation des options thérapeutiques présente des défis uniques en matière de gestion de l’offre et des coûts associés avec l’objectif de maximiser le ratio bénéfice/risque.

Pour adresser cette complexité, les travaux de recherche portent sur le développement de systèmes d'aide à la décision clinique sophistiqués.

Les outils d'aide à la décision clinique devront nécessairement :

  • Incorporer des données moléculaires
  • S'intégrer directement au dossier médical électronique (DME)

L’IMS mène des projets de médecine de précision et a déjà obtenu un test de prédiction de l’efficacité des thérapies ciblées du cancer. 

Ces travaux se déclinent vers d’autres maladies et en particulier les maladies du système nerveux qui représentent également un enjeu majeur avec le vieillissement de la population.

Dans une logique économique indispensable, cette recherche moderne anticipe la maitrise des coûts associés à une démarche individuelle encore peu compatible avec l’organisation de notre système de santé et d’assurance.

- - - - 

L'Institut du Médicament de Strasbourg (IMS) répond aux enjeux de la filière du médicament : produire une recherche de pointe jusqu’au stade préclinique, promouvoir l’innovation technologique via la création de start-up et former la nouvelle génération de chercheurs au management de l’innovation du médicament.

L’IMS succéde au LabEx Medalis, il repose sur une structure intégrée composée de 3 pôles collaborant en étroite synergie : Medalis, son pôle de recherche du médicament, Euridis, son école de management de l’innovation du médicament, et Inedis, son pôle de maturation des start-up. Par son modèle original et la complémentarité de ses trois structures, l’IMS s’insère durablement à la base de la chaîne de valeur du médicament.

Thématiques et défis en recherche :

 L’IMS se veut :

  • un espace d’innovation avec des savoir-faire et des technologies avancées dans le domaine du médicament,
  • un espace de croisement de disciplines multiples en chimie, biologie, médecine, pharmacologie et droit juridique,
  • un espace de formation par des enseignements spécifiques, le déroulement d’écoles thématiques, le mentorat personnalisé,
  • un espace d’optimisation et de coordination des outils de transfert de technologie existants,
  • un espace de production de valeur et d’emplois par la création d’entreprises et le partenariat industriel en lien avec le tissu économique régional,
  • un espace de partage du savoir avec la Société par la diffusion de la connaissance. 

Partager cet événement